Dernière mise à jour :
mardi 15 février 2011
Brèves
Actions au collège Matisse de Grand Couronne
mardi 15 février

Suite à l’annonce de la DHG pour le collège Matisse, enseignants et parents ont décidé de mener des actions.

Vendredi 11 février matin, les profs ont déployé leur banderole devant le collège et n’ont pris en charge les élèves qu’à 8h15 au lieu de 08h00, comme nous en étions convenus jeudi matin.

Vendredi soir, la nouvelle DHG a de nouveau été refusée à l’unanimité lors du C.A.

Budget 2011 de l’Education Nationale : 1° acte de refus
mercredi 19 janvier

18 janvier 2011 :

Les syndicats SGEN-CFDT, SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNUipp-FSU, SUD Education, SUD Etudiants, et l’association FCPE dénoncent les effets catastrophiques qu’aura la mise en œuvre du budget 2011 pour l’Éducation nationale, s’il est adopté par le Parlement. D’ores et déjà, ces organisations participent ce jour et dans tout le pays à un 1er acte de refus des conséquences de ce budget.

Celui-ci prévoit en effet la suppression de 352 postes d’enseignants dans l’Académie de Rouen et n’affiche d’autre ambition pour le système éducatif que la recherche d’économies, comme dans la plupart des services publics. Ces suppressions d’emplois sont réparties ainsi :

49 Professeurs des écoles en moins dans l’Eure, 107 Professeurs des écoles en moins en Seine Maritime, 28 Professeurs en moins dans les collèges de l’Eure, 67 Professeurs en moins dans les collèges de Seine Maritime, 60 Professeurs en Moins dans les lycées de l’Académie, 41 Professeurs en moins dans les Lycées Professionnels.

A la lecture de cette hécatombe, on ne peut que comprendre que notre première étape de mobilisation d’aujourd’hui sera, sans aucun doute, prolongée par d’autres initiatives dans les semaines à venir.

Ensemble, nous refusons les fermetures de classes, la disparition des RASED, les suppressions de places en maternelle, la baisse des dotations des collèges et lycées, la destruction du service public d’orientation scolaire, le manque d’ambition du plan Licence à l’université, les réductions de postes, d’options et de la carte des formations, les hausses d’effectifs dans les classes... Nous exigeons également une véritable formation professionnelle des enseignants sans laquelle les écarts entre élèves vont continuer à se creuser !

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays a besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D’autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l’École remplisse les objectifs d’une École laïque, démocratique et ambitieuse.

Cela passe par un budget à la hauteur des ambitions que nous avons pour nos enfants et nos élèves !

Rendez-vous samedi 22 janvier 2011, à 14h au Théâtre des Arts

Bulletin d’adhésion 2010-2011 disponible
jeudi 14 octobre

Vous trouverez ci-joint le bulletin d’adhésion FCPE76 pour l’année 2010-2011.

La FCPE76

Merci pour votre soutien - l’ objectif "300 000 pour l’Ecole Publique" se rapproche !
mercredi 13 octobre

6 octobre 2010

Madame, Monsieur,

Grâce à votre engagement, l’Appel national pour l’Ecole publique a réuni en quelques semaines plus de 20 000 signatures nouvelles. Avec, aujourd’hui, plus de 262 000 signataires, notre objectif d’en rassembler 300 000 se rapproche.

Nous venons d’avoir la confirmation que le gouvernement a décidé de supprimer 16 000 postes de plus à la rentrée 2011. Cela doit ajouter à notre détermination car notre action peut infléchir ces choix.

Nous comptons donc sur votre aide et sur votre mobilisation pour nous aider à rassembler les 38 000 signatures qui nous manquent encore.

Dès l’objectif atteint, les organisations signataires interpelleront au nom des 300 000 pétitionnaires, et notamment lors du débat parlementaire sur le budget 2011, les élus (parlementaires, présidents des exécutifs locaux), le président de la République, le Premier ministre, le Ministre de l’Education Nationale, ainsi que les responsables des partis politiques.

Pour participer à l’objectif « 300 000 pour l’Ecole Publique », vous pouvez :

-  envoyer ou renvoyer le lien de la pétition à des proches, des amis ou des collègues en les invitant à le diffuser à leur tour : http://www.appelpourlecolepublique.fr/.

-  inviter de nouvelles personnes à signer en utilisant ce lien : http://www.appelpourlecolepublique.fr/transf.php

-  imprimer la pétition et la faire signer autour de vous : http://www.appelpourlecolepublique.fr/telech.php

Très cordialement,

Pour l’ensemble des organisations nationales signataires :

DDEN, FCPE, SE-UNSA, UNL, UNEF, LMDE, APAJH, UNSA-EDUCATION, FERC CGT, SNETAA EIL, FGR-FP, CGT EDUC ACTION, FAEN, ADLPF (ASSOCIATION DES LIBRES PENSEURS DE FRANCE), A ET I, SNPDEN, SNIES, UNSA, SNPTES, SUP’RECHERCHE, CNAFAL, ANATEEP, UFAL, SIEN, UNSA LABOS EDUCATION, SNCL, L’APPEL DES APPELS, SNASEN, ADFE, SNMSU, SNPSYEN, GDID, SUDEL, UNSA TECHNICOLOR, FNER, RNCE (RESEAU NATIONAL DES COMMUNAUTES EDUCATIVES), CDPEPP (DEFENSE DE L’ECOLE PUBLIQUE DE PROXIMITE), UDAS (UNION DES ALTERNATIVES SYNDICALES), CONVERGENCE REPUBLICAINE, UNSA MAIF, SGL (SYNDICAT GENERAL DES LYCEENS), FLE ( FRONT DE LUTTE POUR L’EDUCATION), SNEA

Laurent Escure

La FCPE le denonce, les Inspecteurs Generaux de l’Education Nationale aussi !!
dimanche 19 septembre

Bonjour,

Après le syndicat des inspecteurs d’académie, un rapport des 3 inspecteurs généraux de l’éducation nationale dénonce la politique mis en place par le ministre, Luc Chatel. Ce rapport est daté de juillet 2010 et est resté secret jusqu’à aujourd’hui. Mis en ligne depuis le site de la FCPE Dieepe.

Bonne lecture, Sébastien Léger

Communiqué du syndicat des IA
dimanche 19 septembre

Du 13 septembre 2010,

Je vous invite à lire le communiqué du syndicat des IA : http://fcpe93.fr/archives/communique/sia160610.pdf

Bonne lecture, Sébastien Léger

Tous en campagne pour l’Ecole Publique- Objectif : 300 000 signatures d’ici le 9 décembre !
samedi 11 septembre

Madame, Monsieur,

Grâce à votre engagement, l’Appel national pour l’Ecole publique réunit aujourd’hui plus de 242 000 signatures. C’est la plus importante action de promotion et de défense de l’Ecole Publique depuis près de 20 ans. De plus, le choix de la tourner vers nos concitoyens commence à porter ses fruits comme en attestent les dernières enquêtes d’opinion.

Les organisations signataires ont décidé de poursuivre cette campagne et d’ouvrir une nouvelle phase de signatures pour cette rentrée, du 9 septembre au 9 décembre. Durant cette période, et notamment lors du débat parlementaire sur le budget 2011, nous interpellerons, au nom des pétitionnaires, les élus (parlementaires, président des exécutifs locaux), le président de la République, le Premier ministre, le Ministre de l’Education Nationale, ainsi que les responsables des partis politiques.

L’Ecole Publique qui souffre déjà depuis de nombreuses années, va en effet être à nouveau frappée par 16 000 suppressions supplémentaires dans le budget 2011. Nous devons marquer notre opposition à cette destruction programmée de notre Service public, laïque et gratuit d’Education. Nous souhaitons donc, avec votre aide, rassembler plusieurs dizaines de milliers de signatures pour dépasser le cap significatif de 300 000 citoyens-militants de l’Ecole Publique.

Vous pouvez pour cela :

-  envoyer ou renvoyer le lien de la pétition à des proches, des amis ou des collègues en les invitant à le diffuser à leur tour : http://www.appelpourlecolepublique.fr/.

-  d’inviter de nouvelles personnes à signer en utilisant ce lien : http://www.appelpourlecolepublique.fr/transf.php

« L’École publique, laïque et gratuite crée le lien social indispensable pour faire face aux défis d’un monde en crise. C’est elle, et elle seule, qui permet de garantir la cohésion sociale. »

Ces premières phrases de l’ « Appel » ont une résonnance particulière au moment où la crise frappe une grande partie de nos concitoyens. Elles prennent aussi un relief particulier avec les récentes orientations du sommet de l’Etat qui divisent, fragmentent, et finalement dressent, les uns contre les autres, ceux qui vivent dans notre pays. La défense et la promotion de notre modèle d’Ecole publique laïque et gratuite devient donc aussi un impératif démocratique.

Très cordialement,

Pour l’ensemble des organisations nationales signataires :

DDEN, FCPE, SE-UNSA, UNL, UNEF, LMDE, APAJH, UNSA-EDUCATION, FERC CGT, SNETAA EIL, FGR-FP, CGT EDUC ACTION, FAEN, ADLPF (ASSOCIATION DES LIBRES PENSEURS DE FRANCE), A ET I, SNPDEN, SNIES, UNSA, SNPTES, SUP’RECHERCHE, CNAFAL, ANATEEP, UFAL, SIEN, UNSA LABOS EDUCATION, SNCL, L’APPEL DES APPELS, SNASEN, ADFE, SNMSU, SNPSYEN, GDID, SUDEL, UNSA TECHNICOLOR, FNER, RNCE (RESEAU NATIONAL DES COMMUNAUTES EDUCATIVES), CDPEPP (DEFENSE DE L’ECOLE PUBLIQUE DE PROXIMITE), UDAS (UNION DES ALTERNATIVES SYNDICALES), CONVERGENCE REPUBLICAINE, UNSA MAIF, SGL (SYNDICAT GENERAL DES LYCEENS), FLE ( FRONT DE LUTTE POUR L’EDUCATION), SNEA

Laurent Escure

Sanctions disciplinaires : l’agitation sécuritaire ne résoudra pas les problèmes
vendredi 10 septembre

Sanctions disciplinaires : l’agitation sécuritaire ne résoudra pas les problèmes de violences, la solution ne peut qu’être éducative et partagée !

Lors du conseil supérieur de l’éducation du 1er juillet dernier, le ministre de l’Education nationale a proposé deux textes portant sur les sanctions disciplinaires à l’Ecole. Ces deux textes ont fait l’unanimité contre eux et face à l’avalanche d’amendements présentés par la FCPE et l’UNL, le ministre a finalement accepté de reporter l’examen des textes au 23 septembre prochain.

La FCPE et l’UNL sont en attente d’une concertation qui n’a toujours pas eu lieu. Elles regrettent d’apprendre par la presse les propositions non discutées que le ministre présente comme acquises et qui sont loin d’être partagées par les parents et les lycéens, et plus largement par la communauté éducative.

Les parents et les lycéens défendent la conception de la sanction éducative. Automatiser les procédures de sanction contrevient clairement à l’individualisation du traitement des faits de violences ou d’incivilité. La FCPE et l’UNL refusent l’idée même de l’externalisation de la prise en charge des élèves en difficulté lourde dans des établissements de réinsertion scolaire, dont personne ne sait rien. L’école doit rester son propre recours, elle doit se mettre en mesure d’assumer la formation et l’éducation de tous les élèves.

La FCPE et l’UNL réitèrent leur exigence d’une concertation dans les meilleurs délais avec l’ensemble des acteurs de l’Education, dont le comité scientifique des Etats Généraux de la sécurité à l’Ecole. Elles restent convaincues qu’une refonte du système de sanction ne peut fonctionner que si elle est partagée par tous. Elles invitent également le ministre de l’éducation nationale à s’inspirer des propositions du rapport d’Alain Bauer qu’il a lui-même commandé.

Les discours et les décisions sécuritaires du gouvernement doivent cesser. La FCPE et l’UNL resteront déterminées à faire cesser les violences politiques menées à l’endroit de l’Ecole, des élèves et de leurs parents.

Contact presse : FCPE : Laurence Guillermou 01 43 57 16 16 UNL : Antoine Evennou 06 08 91 72 54

Dernières nouvelles du web :
  • La FCPE
    • [15-02-2011] L’Expresso du 15 Février 2011
    • Publieacute; sur le site Le Café Pédagogique par fjarraud.
      Description : LE FAIT DU JOUR Les métiers en action dans Le Café francilien ÉDITORIAL L’apprentissage, la panacée ? LE SYSTEME Carte scolaire : La DEPP sceptique sur sa suppression l La FCPE appelle à tirer les conclusions du rapport du CAS sur les emplois dans l’éducation l Mayotte : Le Snuipp dénonce une (...)
    • [14-02-2011] Qu’est-ce qui détermine les difficultés en lecture ? Entretien avec (...)
    • Publieacute; sur le site Le Café Pédagogique par fgiroud.
      Description : L’acquisition de la lecture, peut-il être plus ou moins efficace en fonction de la langue dans laquelle il s’effectue ? En se basant sur les résultats de PIRLS, Gabriela Gomez Vera montre qu’en dernière analyse, les facteurs contextuels (individuels et scolaires) sont plus importants que (...)
    • [14-02-2011] L’Expresso du 14 Février 2011
    • Publieacute; sur le site Le Café Pédagogique par fjarraud.
      Cafe date de l’article : lundi 14 février 2011
    • [11-02-2011] L’Expresso du 11 Février 2011
    • Publieacute; sur le site Le Café Pédagogique par fjarraud.
      Description : LE FAIT DU JOUR Mobilisation montante dans l’éducation nationale… ÉDITORIAL Glaciation rue de Grenelle LE SYSTEME Sarkozy : Recul sur la formation des enseignants, nouvelles mesures sécuritaires contre les mineurs l Les évaluations disparaissent-elles dans la communication ? l Privé : (...)
    • [11-02-2011] Les évaluations disparaissent-elles dans la communication ?
    • Publieacute; sur le site Le Café Pédagogique par fjarraud.
      Cafe date de l’article : vendredi 11 février 2011

Sites référencés :