Dernière mise à jour :
mardi 15 février 2011
Brèves
La FCPE le denonce, les Inspecteurs Generaux de l’Education Nationale aussi !!
dimanche 19 septembre

Bonjour,

Après le syndicat des inspecteurs d’académie, un rapport des 3 inspecteurs généraux de l’éducation nationale dénonce la politique mis en place par le ministre, Luc Chatel. Ce rapport est daté de juillet 2010 et est resté secret jusqu’à aujourd’hui. Mis en ligne depuis le site de la FCPE Dieepe.

Bonne lecture, Sébastien Léger

Sanctions disciplinaires : l’agitation sécuritaire ne résoudra pas les problèmes
vendredi 10 septembre

Sanctions disciplinaires : l’agitation sécuritaire ne résoudra pas les problèmes de violences, la solution ne peut qu’être éducative et partagée !

Lors du conseil supérieur de l’éducation du 1er juillet dernier, le ministre de l’Education nationale a proposé deux textes portant sur les sanctions disciplinaires à l’Ecole. Ces deux textes ont fait l’unanimité contre eux et face à l’avalanche d’amendements présentés par la FCPE et l’UNL, le ministre a finalement accepté de reporter l’examen des textes au 23 septembre prochain.

La FCPE et l’UNL sont en attente d’une concertation qui n’a toujours pas eu lieu. Elles regrettent d’apprendre par la presse les propositions non discutées que le ministre présente comme acquises et qui sont loin d’être partagées par les parents et les lycéens, et plus largement par la communauté éducative.

Les parents et les lycéens défendent la conception de la sanction éducative. Automatiser les procédures de sanction contrevient clairement à l’individualisation du traitement des faits de violences ou d’incivilité. La FCPE et l’UNL refusent l’idée même de l’externalisation de la prise en charge des élèves en difficulté lourde dans des établissements de réinsertion scolaire, dont personne ne sait rien. L’école doit rester son propre recours, elle doit se mettre en mesure d’assumer la formation et l’éducation de tous les élèves.

La FCPE et l’UNL réitèrent leur exigence d’une concertation dans les meilleurs délais avec l’ensemble des acteurs de l’Education, dont le comité scientifique des Etats Généraux de la sécurité à l’Ecole. Elles restent convaincues qu’une refonte du système de sanction ne peut fonctionner que si elle est partagée par tous. Elles invitent également le ministre de l’éducation nationale à s’inspirer des propositions du rapport d’Alain Bauer qu’il a lui-même commandé.

Les discours et les décisions sécuritaires du gouvernement doivent cesser. La FCPE et l’UNL resteront déterminées à faire cesser les violences politiques menées à l’endroit de l’Ecole, des élèves et de leurs parents.

Contact presse : FCPE : Laurence Guillermou 01 43 57 16 16 UNL : Antoine Evennou 06 08 91 72 54

Les Cahiers pédagogiques, hors série « alternatives au redoublement »
mardi 23 juin

Appel à témoignages.

Les Cahiers préparent un dossier sur les redoublements, pour en montrer qu’ils sont en général inefficaces et souvent contre-productifs. Nous aimerions qu’une part soit faite à des témoignages de parents. Par exemple de parents ayant eu un enfant qui a redoublé : comment cela a été vécu, quels effets cela a produit... Ou à l’inverse de parents qui se sont opposés au redoublement, ce qui a pu avoir des conséquences très positives sur la suite, malgré les pronostics sombres. Ou d’autres témoignages, sur des dispositifs de remédiation alternatifs qui ont pu , eux , avoir des effets positifs.

Cela peut être un témoignage très bref (un encadré) ou quelque chose de plus long. Ou même un témoignage oral que nous pourrions recueillir par téléphone.

Contact : jeanmichel.zakhartchouk@wanadoo.fr 06 87 09 60 15 Avant le 30 juillet 2009.

Scolarisation des élèves handicapés - veilles téléphoniques
lundi 1er septembre

Le ministère de l’Education nationale, comme chaque année, met en place un numéro azur pour aider les familles qui rencontrent des difficultés dans la scolarisation de leur enfant : 0810 55 55 00 ( communication au tarif d’un appel local).

La Fnaseph (Fédération Nationale des Associations au Service des Élèves Présentant une Situation de Handicap), qui s’occupe plus particulièrement de l’accompagnement scolaire par les AVS (auxiliaires de vie scolaire) met en œuvre une veille téléphonique du 21 août au 30 septembre, du lundi au vendredi de 18 heures à 20 heures au 03 23 55 18 52.

Une sélection de textes parus au BO n° 31 du 31 juillet 2008
jeudi 31 juillet

Vous trouverez ci-dessous une sélection de textes parus au BO n° 31 du 31 juillet 2008.

 A noter dans ce BO : les dates des élections des représentants de parents d’élèves qui auront lieu les 17 et 18 octobre 2008, ainsi qu’une très intéressante circulaire relative à la coopérative scolaire, son rôle, son fonctionnement, les règles à respecter, qui abroge les anciennes circulaires devenues obsolètes.

Pour les abonnés :ce Bulletin Officiel est le dernier qui paraît sur support papier. Désormais, le BO ne sera plus consultable que par Internet.

Élections des représentants de parents d’élèves aux conseils des écoles et aux conseils d’administration des EPLE - année 2008-2009- NOTE DE SERVICE N°2008-101 du 25-7-2008

 Liste des établissements scolaires des réseaux “ambition réussite"- ARRÊTÉ du 17-7-2008

 Interdiction de la consommation des boissons énergisantes dans les établissements scolaires- CIRCULAIRE N°2008-090 - CIRCULAIRE N°2008-229 du 11-7-2008

Opération expérimentale “Ouvrir l’École aux parents pour réussir l’intégration"- CIRCULAIRE N° 2008-095 du 23-7-2008

Coopérative scolaire - CIRCULAIRE N° 2008-095 du 23-7-2008

Développement de l’éducation artistique et culturelle- RECTIFICATIF du 25-7-2008

Circulaire n° 2008-093 du 10 juillet 2008 relative aux fournitures scolaires.
jeudi 24 juillet

Vous trouverez au BO n°30 du 24 août 2008, la circulaire relative aux fournitures scolaires pour la rentrée 2008. Cette circulaire propose une liste de fournitures de base. Elle recommande également de soumettre les listes de fournitures au conseil d’école et au conseil d’administration.

Circulaire n° 2008-093 du 10 juillet 2008 relative aux fournitures scolaires.

 

 

La FCPE

La F.C.P.E. est une Fédération de Parents d’Elèves de la maternelle à la deuxième année de BTS public. Elle a été créée en 1947, est reconnue d’utilité publique dès 1951 et est agréée mouvement d’éducation populaire depuis 1982. Ses Valeurs, ses principes L’école publique est, par principe, l’école de l’égalité ; elle forme tous les citoyens. Elle ne reconnaît aucune discrimination, aucun privilège.

La F.C.P.E. agit pour que le système éducatif ne reproduise pas les inégalités issues des différences socio-culturelles ou socio-économiques.

Elle réclame une école centrée sur les besoins de l’enfant, la prise en compte de ses aspirations et de toutes ses aptitudes.

La F.C.P.E. milite pour la mise en oeuvre et en acte de principes :

La Laïcité : Fondée sur le respect des opinions philosophiques, politiques ou religieuses, le principe de laïcité permet à chaque individu de participer à la vie de l’ensemble de la société, d’offrir à chaque enfant et à chaque jeune une socialisation plus large que celle de la famille ou du groupe social.

La Citoyenneté : par le développement de l’esprit critique, de l’écoute et du sens du respect de l’autre, de l’autonomie, de la solidarité, de la responsabilité que l’école éduque à la citoyenneté.

La Gratuité : la FCPE demande l’extension de la gratuité et les moyens budgétaires nécessaires aux nouvelles obligations du système éducatif en tout point du territoire. La FCPE a établi une charte de la gratuité.

Service Public : la FCPE condamne les financements publics détournés vers les établissements privés et s’oppose aux statuts particuliers.

La Réussite de tous les Jeunes

L’enfant d’abord

La coéducation

Les priorités d’action de la FCPE sont : Faire avancer la coéducation, soutenir l’éducation des jeunes à la citoyenneté, faire évoluer l’aménagement du temps de l’enfant, agir pour les conditions de réussite de tous les jeunes.

La FCPE offre a ses Adhérents : Une information régulière : la revue départementale (zéro de conduite), la revue des parents, la famille et l’école, internet... Une aide directe aux parents dans leurs démarches vis-à-vis de l’école, des rencontres et des réunions de formation. Une aide et un soutien aux enfants dans leur parcours scolaire (Commission d’appel, d’affectation...)

Une représentation active et directe dans tous les organes de représentation de l’éducation et des collectivités locales. Des Bourses aux Livres.

Articles publiés dans cette rubrique
lundi 11 octobre 2010
par CDPE 76
Les informations juridiques de la FCPE - Le congé de représentation
20 septembre 2010 :
Le rôle des parents au sein du système éducatif repose sur une réalité réglementaire depuis 2006, année de parution du “décret parents” attendu depuis fort longtemps.
Ce décret représente une réelle avancée pour confirmer la place des parents dans l’Ecole, même s’il ne règle pas entièrement tous les problèmes sur le terrain. Certaines dispositions du décret ne sont d’ailleurs pas toujours bien respectées à ce jour : horaires des instances, distribution de nos documents... En revanche, ce décret (...)

lire la suite de l'article
vendredi 10 septembre 2010
par CDPE 76
Non à la politique du pilori - nouvelle liste des manifestations
Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité
Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Roms et Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc.

lire la suite de l'article
mercredi 7 juillet 2010
par CDPE 76
Suspension des allocations : la FCPE demande l’abandon d’une mesure scandaleuse
Communiqué de presse FCPE - Suspension des allocations familiales
16 juin 2010
Contact Presse : Laurence GUILLERMOU, Tél : 01.43.57.16.16
Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles Publiques, 108-110 Av. Ledru-Rollin 75544 PARIS Cedex 11, Tél : 01.43.57.16.16, e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr
La FCPE dénonce le scandale que constitue la suspension des allocations familiales pour cause d’absentéisme scolaire. Ce n’est pas en étranglant financièrement les familles qu’on les aidera à résoudre leurs (...)

lire la suite de l'article
lundi 1er mars 2010
par CDPE 76
A lire
Cahiers de l’éducation n° 92 de février 2010 : la restauration scolaire
Dossier
La restauration scolaire
Dans le secondaire, les cantines n’ont pas la cote
La restauration scolaire : un des axes du contrat d’objectif d’établissement par Jacques Gonzalès
La part belle aux produits locaux par Christian Garcia
Cuisine centrale de Garges-lès-Gonesse : entre raison économique et qualité par Philippe Duval
Demi-pension et cafétéria en affermage par Marylène Stroh
La cuisine du chef par Jacqueline Kadi
La Drôme, première en bio par Céline Roupioz
Conseil général de l’Essonne : une (...)

lire la suite de l'article
lundi 2 novembre 2009
par CDPE 76
Enseignement agricole, la FCPE s’oppose au blocage des notes
Original Message ----- From : FCPE - Communication -To : FCPE - Laurence GUILLERMOU Sent : Monday, July 06, 2009 5:57 PM Subject : Communiqué - Enseignement agricole, la FCPE s’oppose au blocage des notes
Communiqué de presse du 6 juillet 2009
Contact Presse : Laurence GUILLERMOU - Tél : 01.43.57.16.16
Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles Publiques 108-110 Av. Ledru-Rollin 75544 PARIS Cedex 11 Tél : 01.43.57.16.16 - e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr - Site : www.fcpe.asso.fr
Enseignement (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 juin 2009
par CDPE 76
Plan stratégique FCPE
27 mai 2009
Aux CDPE
Chers amis,
Veuillez trouver ci-joint, le plan stratégique de la FCPE adopté par le conseil d’administration réuni le 9 mai 2009.
Bien cordialement,
Christiane ALLAIN,
Secrétaire générale

lire la suite de l'article
mardi 16 juin 2009
par CDPE 76
communiqué FCPE - la FCPE refuse que formation professionnelle des enseignants soit anéantie
27 mai 2009
COMMUNIQUE DE PRESSE
La FCPE refuse que la formation professionnelle des enseignants soit anéantie
Les élèves n’ont rien à gagner à la réforme de la formation des enseignants que prépare le gouvernement. Le CTPM (Comité technique paritaire ministériel) devait examiner aujourd’hui les projets de décrets présentés par Xavier Darcos. Les mesures envisagées anéantissent la formation professionnelle des enseignants alors que celle-ci est revendiquée par tous comme indispensable pour faire réussir tous les (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 juin 2009
par CDPE 76
Campagne "J’ai deux ans, j’ai trois ans : Inscris moi à l’Ecole maternelle"
28 mai 2009
Aux CDPE
Chers amis,
Afin de contrer l’argument du gouvernement, qui avance que si les enfants de deux ans ne sont pas inscrits à l’Ecole maternelle, c’est que leurs parents ne souhaitent pas qu’ils soient scolarisés dès cet âge, la FCPE relaie l’opération « J’ai deux ans, j’ai trois ans : Inscris moi à l’Ecole maternelle » lancée par les CDPE 44 et 93.
A la FCPE, nous savons bien que si les enfants de moins de trois ans ne sont pas inscrits à l’Ecole maternelle, c’est parce que de nombreux (...)

lire la suite de l'article
vendredi 16 décembre 2005
par CDPE 76
Sciences cognitives, neurosciences et enseignement de la lecture
Roland Goigoux, professeur des universités, directeur du laboratoire de recherche sur l’enseignement (JE 2432) de l’université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand
En 7 points R. Goigoux recentre le débat sur la lecture non sans se poser la question : « Comment un ministre a-t-il pu affirmer à la tribune de l’Assemblée nationale - sans provoquer plus de réaction de la part de la communauté scientifique - que « les spécialistes de neurosciences expliquent que le cerveau est ainsi fait que c’est par la méthode (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
Déclaration au CSE du 8 décembre 2005 - (deuxième)
Le projet de loi sur l’égalité des chances prévoit la mise en place du contrat de responsabilité parentale. Ce pseudo contrat, puisqu’il prévoit des sanctions lorsque les parents n’ont pas signé le contrat « de leur fait » et « sans motif légitime », est en réalité une stigmatisation des familles les plus exposées aux difficultés qui ont plutôt besoin d’une aide et d’un accompagnement positif.
Organisations signataires : CGT, FCPE, FEP-CFDT, FSU, Ligue de l’enseignement, SGEN-CFDT, UNL et (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
Déclaration commune solennelle au CSE
Les organisations CGT, FCPE, FEP-CFDT, FSU, Ligue de l’enseignement, SGEN-CFDT, UNL et UNSA-Education expriment leur refus le plus total de l’« apprentissage junior » qui constitue une remise en cause de la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans. Cette mesure, présentée par le Premier ministre comme une réponse à la crise des banlieues et aux violences urbaines, constitue un recul historique inacceptable.
Loin de répondre à la demande des jeunes d’égalité des droits, loin de répondre à leurs besoins, c’est une (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
Le gouvernement doit mettre fin à l’état d’urgence
L’état d’urgence, mesure d’exception héritée de la période coloniale, a envoyé un signal désastreux à la fois aux populations discriminées et à tous ceux qui, notamment au gouvernement et dans la majorité, n’attendaient que l’occasion de libérer une parole xénophobe. Il n’a eu dès lors, comme on pouvait le prévoir, que des effets négatifs : la véritable urgence n’est pas sécuritaire mais sociale.
Aujourd’hui, chacun peut constater qu’aucune des raisons avancées pour expliquer l’institution de l’état d’urgence ne subsiste. Son (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
Apprentissage précoce : pourquoi tant de précipitation ?
Le ministre de l’Education nationale vient de recevoir la FCPE dans le cadre de ses consultations sur le projet gouvernemental relatif à « l’apprentissage à 14 ans ». Nous prenons acte de l’affirmation du ministre selon laquelle la loi rendant la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans ne sera pas remise en cause. Nous notons également qu’il n’est pas dans ses intentions de faire modifier le code du travail pour instaurer un véritable contrat d’apprentissage dès l’âge de 14 ans.
Si l’objectif réel de Gilles de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
Quoi de neuf, docteur ?
La FCPE dénonce la vacuité de la pensée éducative du gouvernement, dans la continuité d’une loi d’orientation qui a refusé d’aborder les vraies questions. On nous annonce des mesures déjà mises en œuvre ou déjà en chantier.
Rien de nouveau en ce qui concerne la responsabilité parentale, les mesures annoncées se situent dans la droite ligne de la loi de 2004. En revanche, la FCPE s’indigne de l’assimilation, une nouvelle fois, des difficultés parentales à la nationalité des familles, puisque le ministre propose à ces (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
La FCPE crée un conseil scientifique sur l’éducation
En clôture du colloque qu’elle organisait ce week-end sur les pratiques pédagogiques innovantes, la FCPE a annoncé la création d’un conseil scientifique rassemblant les chercheurs qui tentent d’apporter par leurs travaux des réponses aux difficultés de l’école.
Chaque rentrée, les discours catastrophistes sur l’Ecole, véhiculant les pires contrevérités, font le succès des librairies. Ils sont amplement relayés par médias et ministres, tandis que les discours prônant une rénovation de l’Ecole trouvent peu de place sur le (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2005
par CDPE 76
ZEP : la FCPE "ne savait pas que M. Sarkozy était ministre de l’Education"
Le président de la FCPE, principale fédération de parents d’élèves, Georges Dupon-Lahitte, a affirmé mercredi à l’AFP qu’il "ne savait pas que M. Sarkozy était ministre de l’Education nationale", après que le président de l’UMP eut estimé nécessaire de "déposer le bilan des ZEP".
"Il est dramatique pour l’Ecole que les combats pour qui sera candidat à la présidentielle aboutissent à rendre illisibles les débats sur la question essentielle qu’est l’avenir de la jeunesse", a-t-il regretté.
"En tant que président d’une (...)

lire la suite de l'article