CAMPAGNE « GARDONS LE RYTHME ! »

Cher ami(e), cher(e) adhérent(e),

Vous le savez, à la rentrée, un tiers des élèves de primaire reviendront à la semaine de 4 jours, une mesure qui amplifiera encore un peu plus les inégalités sur le territoire national.

Début juin, la FCPE a montré sa détermination au Conseil supérieur de l’éducation avec une caricature dessinée par Berth, qui a été beaucoup partagée sur les réseaux sociaux.

Nous devons encore faire grandir le mouvement. C’est pourquoi, même si beaucoup d’entre vous sont en vacances, la FCPE a décidé de lancer dès maintenant une campagne sur les réseaux sociaux pour faire entendre notre mécontentement. Il faudra bien évidemment faire monter en puissance la mobilisation à la rentrée.

Nous invitons donc ceux qui le peuvent, à nous envoyer par mail leurs selfies avec la pancarte ci-jointe #gardonslerythme pour que nous puissions les diffuser sur les réseaux sociaux.

N’hésitez pas dès fin août à solliciter également les élus des collectivités attachés à la semaine de 4,5 jours pour qu’ils nous rejoignent dans cette action.

Merci d’avance pour vos partages.

PANCARTE A4         PANCARTE A3

Bien cordialement,

Dorothée AVET, Présidente

 

CONSEILS APB

A l’issue des résultats du bac, de nombreux élèves se retrouvent sans affectation dans l’enseignement supérieur ou avec une proposition qui ne les satisfait pas. Vous trouverez en pièce jointe une note de conseils sur ce qu’il est possible de faire sur APB.

Bien entendu, vous pouvez continuer à vous diriger vers la plateforme « SOS inscription » lancée par l’UNEF et à laquelle la FCPE s’est associée.

NOTE APB 07-2017

Déclaration de la FCPE76 – Rythmes scolaires

La FCPE76 dénonce les pressions qui s’exercent depuis plusieurs semaines sur l’ensemble de la communauté éducative autour du décret de la semaine de 4 jours.

Avec ce décret, des enfants auront 4,5 jours d’école quand d’autres en auront 4. Petite cerise sur le gâteau, cette dérogation peut ne pas être justifiée par le Projet Educatif de Territoire.
Il est évident que l’intérêt de l’enfant n’est à aucun moment pris en compte et bien loin des préoccupations ministérielles.

C’est une promesse de campagne électorale du président de la République : donner la liberté aux communes d’adapter la semaine scolaire en proposant de revenir à quatre jours.
Cette promesse revêt une autre promesse, celle que cela puisse se faire dès le lundi 4 septembre 2017, dans moins de deux mois.

Malgré un avis défavorable majoritaire du Conseil Supérieur de l’Education, un rapport défavorable du Sénat, le manque de temps évident pour construire de véritable consultation avant de repenser une politique éducative, le Ministre persiste et signe !
Le gouvernement cherche à avancer, vite, à montrer des résultats sur les engagements pris. Pour cela, tous les moyens sont bons.

Nous tenons à pointer plusieurs dysfonctionnements sur la tenue des conseils d’école :

– Plusieurs conseils d’école extraordinaires ont été convoqués sans respecter le délai légal de 8 jours avec pour seul sujet à l’ordre du jour : le rythme de la semaine,
– Certains conseils d’école ne respectent pas les principes même des textes de loi, à savoir d’organiser leur tenue sur des horaires qui permettent aux parents élus d’y siéger.

Pour la FCPE76, nous sommes bien loin de l’école de la confiance que Monsieur le Ministre dit vouloir créer et faire vivre.

Pour ces raisons, La FCPE76 continuera à exiger une véritable consultation de l’ensemble de la communauté éducative. La coéducation et la confiance se construisent dans le respect du dialogue et aussi dans celui du bon fonctionnement des instances.

ENFANTS EN DANGER DANS NOS RUES – Appel au rassemblement

Le Conseil Départemental et l’Etat sont en accusation: Aujourd’hui 22 mineurs sont laissés dans la rue au Havre et à Rouen, livrés à eux mêmes .

A l’appel de Médecins du Monde, Réseau Education Sans Frontières Eure et Rouen , ASHETI Le Havre , Réseau soldarité migrants, Welcome, Amigrants, Itinérance Dieppe, Ligue des Droits de l’Homme…..

Un rassemblement aura lieu jeudi 29 Juin à 11h au Palais de Justice

Nous exigerons un toit , des soins , une école, des papiers pour tous ces jeunes.

TRACT