Communiqué du courant Ambitions FCPE 17 mai 2016

Le Congrès de la FCPE réuni à Marseille les 13, 14 et 15 mai 2016 vient de rejeter pour la deuxième année consécutive le rapport d’activité présenté par le bureau national. Par ce vote, il sanctionne à nouveau la politique fédérale d’alignement systématique sur celle du ministère de l’Education nationale.

En 2015, le congrès de Reims avait déjà sanctionné Paul Raoult, Président national sortant. A Marseille, Michel Dubarry, le Secrétaire Général qui était cette année renouvelable, a bien failli connaitre le même sort puisqu’il a été réélu de justesse, sur le seul mandat d’un an (au lieu des 3 statutaires).

Enfin, le congrès a voté à la majorité absolue des délégués une motion critiquant la réforme du collège tant sur l’absence de moyen et de concertation que sur les inégalités territoriales qu’elle génèrera. Cette motion se conclut en ces termes : « …si la ministre de l’Education nationale continue dans cette mise en application dévoyée, la FCPE dénoncera cette réforme. »

Après avoir tenté de faire annuler le vote de cette motion, la Présidente Liliana Moyano a dû se résoudre, contrainte par la pression de l’assemblée, à proclamer le résultat sous peine de voir éclater la première fédération de parents d’élèves.

Le courant Ambitions FCPE rappelle que le congrès est souverain et que ses décisions doivent être mise en œuvre par l’ensemble des composantes de la FCPE (cf. art 5 du règlement intérieur de la Fédération).

Pour avoir traité les opposants à la réforme du collège de réactionnaires et d’ennemis de l’école (lors de son discours d’ouverture), pour avoir tenté de faire annuler le vote du congrès contre la réforme du collège parce qu’il n’allait pas dans son sens, pour avoir communiqué dans la presse en niant l’existence de cette motion de défiance contre la réforme du collège, pour avoir failli provoquer la scission de la FCPE, Madame Liliana Moyano ne peut plus incarner l’unité de la fédération en assumant la fonction de Présidente nationale. Aussi, le courant Ambitions FCPE appelle tous les administrateurs nationaux qui aspirent à retrouver une FCPE unie dans la diversité à se rassembler pour constituer une majorité qui œuvrera en toute indépendance dans le seul intérêt des élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *